Pouvoir être toi-même dans tes relations et établir des liens sociaux forts et sains sont des éléments primordiaux pour ta santé mentale. Toutefois, s’épanouir dans une relation, qu’elle soit amoureuse, amicale, familiale ou professionnelle, n’est pas toujours si simple. L’humain est un être complexe et deux personnes le sont encore plus lorsqu’elles sont en relation! Quelle est la recette pour créer des relations positives et saines?

Entretenir un réseau social de qualité

Pour certaines personnes, tisser des liens avec les autres est naturel. Il est d’ailleurs facile de se perdre dans l’univers des réseaux sociaux où les relations abondent, mais ces dernières peuvent être superficielles et éphémères. Pour d’autres qui sont plus timides ou introvertis, c’est plus énergivore et plus d’efforts sont nécessaires pour y arriver, c’est normal!

Cela vaut toutefois la peine d’investir temps et énergie pour alimenter les relations qui nous font du bien. Avoir un réseau social sain:

  • est bénéfique si on vit une épreuve ou une situation stressante
  • permet de se changer les idées, d’avoir des conseils ou d’autres points de vue, de sentir qu’on appartient à un groupe
  • contribue à diminuer son niveau de stress et prendre soin de sa santé mentale

Il est normal que ton réseau évolue avec le temps. Tu peux parfois réaliser qu’il vaut mieux avoir quelques relations de qualité que connaître beaucoup de gens qui ne seront pas au rendez-vous lorsque tu en as besoin. Dans une relation saine:

  • la personne va t’accepter comme tu es, te respecter, t’écouter et être honnête
  • la personne va démontrer de l’empathie et du soutien pour ce que tu vis
  • les émotions ressenties dans les échanges devraient être mutuelles et réciproques

Si tu ne sens pas le retour du balancier face aux efforts que tu fais pour prendre soin de la relation, tu peux revoir tes priorités. C‘est justifié de vouloir quitter certaines relations qui ne sont pas satisfaisantes ou qui t’apportent plus de négatif que de positif.

LA FAMEUSE COMMUNICATION!

Chaque relation est unique et comporte des défis qui lui sont propres, car les individus viennent avec leurs expériences, leur bagage émotionnel et leur éducation. Des préjugés, des blessures du passé ou des attentes non verbalisées peuvent aussi venir teinter la dynamique et la qualité des échanges.

Quoi qu’il en soit, dans toute relation, avoir la possibilité de communiquer ses besoins, ses attentes et ses limites de manière claire peut éviter bien des malentendus. Cette communication aide à s’adapter et à respecter l’autre, et vice versa.

Communiquer dans le respect, l’écoute et la bienveillance nécessite de:

  • reconnaître le vécu et les blessures de l’autre personne
  • prendre le temps d’écouter l’autre et demeurer réceptif
  • porter attention au langage non verbal de la personne
  • utiliser un ton de voix agréable et respectueux

La communication non violente

Lors d’un conflit, la communication non violente est une technique fort intéressante à essayer pour arriver à vivre une relation saine. Elle consiste à démontrer de l’empathie et à miser sur des échanges conscients et constructifs. Elle repose sur quatre principes.

1- Situation : Observer, évaluer et nommer objectivement ce qui dérange dans la situation sans porter de jugement.

2- Sentiment : Reconnaître ses propres émotions et sentiments face à la situation.

3- Besoin : Identifier et exprimer ses désirs ou ses besoins.

4- Demande : Formuler une demande claire.

Composer avec la solitude

À la base, la solitude n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Elle peut même être souhaitée pour se reposer ou pour cheminer face à une situation. Un deuil, une rupture ou un projet important comme la rédaction d’une thèse, peuvent aussi inciter à prendre du temps pour soi. Cet état est temporaire et la vie sociale finit par revenir parmi les priorités.

Inversement, il y a la solitude qui n’est pas souhaitée. Elle se produit si tu as envie d’être en relation avec des gens sans pouvoir le faire. Elle peut se manifester même si tu as beaucoup de contacts sociaux, mais qu’il y a une distance émotionnelle dans ces relations non significatives. Ce type de solitude peut être difficile à long terme. Voici quelques trucs pour briser l’isolement.

  • S’offrir des opportunités de rencontre en faisant des activités selon ses intérêts (ex. suivre un cours, joindre un groupe ou un club sportif).
  • Bien identifier ses pensées et s’assurer que notre perception ne teinte pas la réalité (ex. présumer à tort qu’une personne n’a pas envie de nous voir).
  • S’ouvrir et exprimer ses besoins aux gens qu’on rencontre et à son entourage pour initier le dialogue et voir s’il y a possibilité de tisser des liens plus profonds. 
  • Démontrer de l’intérêt aux gens qui nous sont chers, les contacter pour prendre des nouvelles, écouter activement et poser des actions si nécessaire.

Si tu ne te sens pas bien face à ta solitude et que cela brime ta qualité de vie et ta joie de vivre, n’hésite pas à demander de l’aide à des ressources dans ton établissement ou ta communauté.

En complément , tu peux aussi visionner ces vidéos de la Station SME où on parle de communication, de liens sociaux et de santé mentale.

Merci d'accepter les cookies statistiques, marketing pour voir cette vidéo.
Merci d'accepter les cookies statistiques, marketing pour voir cette vidéo.

Références

Flèche vers le bas

Rosenberg. M. (2018) La communication non violente au quotidien.

Tougo. (2020) Entretenir ses relations avec les autres

Crédits

Flèche vers le bas

Illustration : Mario Fontaine

Contribution à l’article : Isabelle Queval, psychologue

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Outils à découvrir