Le recrutement de personnes souhaitant s’impliquer à titre de pair.es aidant.es est un enjeu majeur dans l’implantation et la pérennité des programmes de soutien par les pairs. Diverses stratégies sont utilisées par les établissements afin de favoriser cette implication et la rendre plus attrayante:

  • L’Université Laval reconnaît l’implication bénévole d’une personne au sein de sa communauté à l’intérieur du cours de 3 crédits « Valorisation d’une expérience d’engagement social ».
  • L’Université de Sherbrooke donne aux pair.es aidant.es une bourse d’implication de 250$ par an.
  • L’École de technologie supérieure reconnaît l’engagement des étudiant.es en génie grâce à son programme Génie+.
  • HEC Montréal a choisi de rémunérer les pair.es aidant.es de son programme Escouade SAE. Le recrutement se fait via un affichage de poste

Un article paru dans la revue Inside Higher Ed aborde d’ailleurs la stratégie de la rémunération pour faciliter le recrutement des étudiant.es jouant un rôle dans le soutien à la santé mentale de leurs pair.es sur le campus.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?